Call Button
État dépressif chez les personnes âgées dépendantes : identification et prévention
5 (100%) 6 votes

L’état dépressif chez les personnes âgées dépendantes a trois causes possibles. Il peut être consécutif à une dégradation physique (par exemple : un accident cardio-vasculaire qui va entraîner une dépendance). Mais il peut également être lié à des problèmes d’ordre psychologique et social, suite à un deuil, un isolement social, …

Quels sont les signes de l’état dépressif chez la personne âgée dépendante ?

La grande dépendance, c’est-à-dire l’impossibilité de faire face aux tâches du quotidien, fait que rares sont les personnes âgées dépendantes qui peuvent rester seules dans leur domicile. Par conséquent, une aide à domicile est vitale pour une personne âgée dépendante dépressive.

Le placement dans un établissement spécialisé comme un EHPAD peut également être une solution.

Il faut par contre être conscient que se retrouver du jour au lendemain totalement déraciné, dans un environnement inconnu qui peut paraître hostile, est un facteur qui favorise la dépression, surtout si la décision de placement s’est faite rapidement, sans que cette éventualité ait été envisagée avec l’intéressé bien en amont.

Il est donc primordial d’être attentif aux signes d’un état dépressif, surtout dans les premières semaines qui suivent l’entrée de la personne âgée dans l’établissement. Il faut un certain temps pour qu’elle s’adapte et cette période risque de renforcer sa vulnérabilité.

Il ne faut pas attendre que les signes décrits ci-dessous soient réunis pour soupçonner un état dépressif, mais être attentif à leur possible apparition :

  • Une impression globale d’un certain ralentissement psychomoteur. La personne semble accablée par une fatigue qui n’a pas de raison explicable.
  • Son visage et son discours laissent transparaître une profonde tristesse.
  • Elle a des difficultés à se concentrer lorsque vous lui parlez. Elle peut aussi présenter des moments d’absence, voire une désorientation spatio-temporelle.
  • Elle souffre d’anhédonie (une perte totale de plaisir) et un manque d’intérêt pour tout ce qui l’entoure.
  • Elle se focalise sur la fin de vie. Elle parle souvent de sa mort, elle évoque parfois l’idée de la provoquer. Elle répète qu’elle a fait son temps, qu’elle veut rejoindre tous ceux qui sont déjà partis…

Cette liste n’est pas exhaustive, on pourrait aussi citer : une perturbation du sommeil, de l’appétit, une certaine agressivité qui peut parfois remplacer la tristesse…

10 conseils pour aider une personne dépressive

Elle revient sans cesse sur le passé, se sent devenue inutile et abandonnée. Même si elle est entourée, la personne âgée dépendante peut se sentir très seule.

Il faut donc mettre tout en œuvre pour éviter qu’elle se renferme sur elle-même. L’isolement entraîne la rupture du lien social ; c’est une des principales causes de l’état dépressif.

Dans cet esprit, l’adiam propose un service de soutien psychologique spécifique au domicile de la personne. Les psychologues de l’adiam sont diplômés d’état et possèdent une forte expérience dans les domaines de la gérontologie et de l’accompagnement psychologique des personnes âgées à leur domicile.

Voici 10 mesures préventives qui peuvent être mises en place :

  • Inscription à des associations de quartier pour le maintien d’une vie sociale intéressante.
  • Pratique d’activités sportives selon son état de santé.
  • Exposition journalière à la lumière du soleil.
  • Faire des sorties lorsque vous lui rendez visite.
  • Ne pas changer votre manière de lui parler.
  • Ne pas tenir de propos trop directifs (tu devrais…, à ta place…, arrête de te plaindre…).
  • Être patient et pratiquer l’écoute attentive (ne l’interrompez pas, donnez-lui la possibilité d’exprimer ce qu’elle ressent, ne vous montrez pas impatient…).
  • Être soutenue et entourée par la famille et les amis est primordiale.
  • Consulter un médecin pour faire le point sur son état de santé.
  • Se faire aider par des professionnels notamment des aides à domicile qui permettent de rompre l’isolement et de renforcer le lien social.

Il ne faut jamais oublier qu’il existe une proportion très élevée d’états dépressifs chez les personnes âgés. Des mesures préventives et une prise en charge rapide, si la dépression a été identifiée, sont des moyens efficaces pour aider la personne à retrouver un certain goût de vivre.