Call Button

SSIAD Paris- Service de Soins Infirmiers à Domicile

Comment apporter des soins à domicile en toute sécurité et dans la sérénité jusqu’au bout de la vie dans le respect des volontés des patients et de leurs proches ?

Aujourd’hui le service de soins infirmiers est partie intégrante du maintien à domicile, afin de prévenir l’hospitalisation ou accompagner le retour au domicile.

Le SSIAD Service de Soins Infirmiers A Domicile est avant tout un service qui s’adresse aux personnes âgées malades, à risque de perte d’autonomie ou handicapées.

ssiad Paris adiamSur prescription médicale (en général par le médecin traitant qui est le mieux à même d’apprécier les besoins) et pris en charge par l’assurance maladie, il contribue au maintien à domicile des personnes en leur apportant des soins infirmiers (qui peuvent, notamment, éviter des rendez-vous inopinés aux urgences, ou des allers-retours inutiles) et également des soins d’hygiène et de confort adaptés.

Le SSIAD assure le maintien d’une certaine autonomie, évite autant que faire se peut, le recours à l’hospitalisation et/ou favorise le retour au domicile de la personne hospitalisée. Enfin et surtout il permet autant que faire se peut de retarder l’entrée en établissement d’hébergement, en EHPAD.

Les équipes (infirmière aides-soignantes sous la coordination d’un cadre infirmier) sont régulièrement en lien direct avec le médecin traitant prescripteur des soins, mais aussi avec les réseaux médico-sociaux, et les services d’aide à la personne pour coordonner au mieux les interventions de chacun.

C’est à la fois une condition de la sécurité et de la dignité des personnes âgées.

Quelques-unes de nos interventions SSIAD à Paris

  • la surveillance de l’état de santé des personnes,
  • les soins de nursing et de confort,
  • les soins infirmiers tels que les injections, les pansements,
  • la préparation et la distribution des traitements médicaux,
  • la surveillance des sondes urinaires ou de gastrostomie.

Un personnel compétent et formé à l’intervention à domicile assure l’éducation en santé, l’adaptation du domicile à la grande dépendance ou au handicap et le soutien psychologique indispensable. 

Le SSIAD est pris en charge à 100% par la Caisse d’Assurance Maladie. En étroite collaboration avec les médecins généralistes, les hôpitaux, les HAD (Hospitalisations A Domicile), les SSR (Services de Soins de Suite et Rééducation) et les services sociaux de la ville, le SSIAD de l’adiam met à votre disposition 7 jours sur 7 de 8h à 20h, une équipe de professionnels diplômés, expérimentés et motivés : Des cadres de santé, des infirmières et aides-soignantes, une psychologue, un ergothérapeute et une diététicienne.

Nous intervenons à Paris dans les arrondissements 75009, 75010, 75011, 75018, 75019 et 75020 avec une capacité de 276 places dont 20 places d’Equipes Spécialisées Alzheimer et 20 places de Services de soins infirmiers renforcés.

L’admission en SSIAD se fait sur prescription médicale.
Votre médecin généraliste ou le service hospitalier où vous séjournez prescrit les soins dont vous avez besoin.
Sur un simple appel téléphonique, un rendez-vous à domicile sera pris pour une évaluation par un cadre infirmier pour définir ensemble un plan de soins.

SSIAD RENFORCÉ à Paris

L’objectif principal est la prise en charge de patients ciblés en SSIAD de droit commun et visant à renforcer la durée des interventions à domicile, leur fréquence, les modalités d’interventions (passage de binômes) sur des tranches horaires élargies.

Le SSIAD renforcé s’adresse à des patients requérants des soins plus lourds au plan infirmier avec des interventions de soins longues ou plus complexes.

Il dispose également d’une diététicienne qui se déplace au domicile des patients et accompagne les aides à domicile pour la préparation de repas adaptés à la personne. Il intervient sur le quart nord-est parisien (9-10-11-18-19 et 20ème arrondissement).

L’adiam a répondu en 2014 à un appel à candidature de l’Agence Régionale de Santé d’Île de France pour le déploiement d’un dispositif expérimental de 20 places de SERVICE DE SOINS INFIRMIERS RENFORCÉS pour trois ans sur le territoire du PAERPA (projet pilote du parcours de santé pour les personnes âgées de plus de 75 ans sur les trois arrondissements de Paris, 9è 10è et 19è).

Comment bénéficier du SSIAD à Paris avec l’adiam

SSIAD soins sortie hôpital Suite à une demande ou une prescription du médecin traitant, la coordinatrice du secteur se rend au domicile de la personne âgée, présente le service, évalue les besoin en soins (injections, pansements, aide à la toilette, accompagnement de maladie chronique…) et ajuste le nombre de passages. Le service assure un minimum de 3 passages par semaine, mais parfois des passages quotidiens y compris bien sûrs les dimanches et jours fériés.

Chaque coordinatrice est responsable d’une équipe d’infirmière et d’aides-soignantes qui interviennent donc 7 jours sur 7 et 365 jours par an.

Elle est responsable de la qualité des soins prodigués par les professionnels et s’assure de leur bienveillance auprès du patient. La famille, les autres aidants, le médecin traitant sont bien sûr parties prenantes régulières de cette prise en charge, qui ne peut réussir qu’en parfaite coordination.

L’ADIAM et le service de soins mettent tout en œuvre pour assurer la meilleure qualité de soins possible dans le respect des valeurs de chacun, avec une finalité commune prévenir ou réduire le risque de dépendance.

La coordination entre les SSIAD et les acteurs médico-sociaux parisiens

Les SSIAD sont des maillons indispensables de la prise en charge des personnes âgées à domicile. Ils font face à des besoins croissants. Alors qu’on en dénombrait une centaine au début des années 1980, ils sont plus de 3 000 actuellement. Toutefois, les soignants de ces structures ne sont pas les seuls interlocuteurs des bénéficiaires. Comment les SSIAD réussissent-ils à coordonner leur action avec celle des acteurs du secteur médico-social ? Voici quelques axes de réponse.

Un fonctionnement structuré

Les Services de Soins Infirmiers A Domicile ou SSIAD sont des structures de soins à domicile destinée à assurer le maintien à domicile au quotidien ou favoriser le retour à domicile des personnes âgées après une hospitalisation.

Pour synthétiser les étapes d’intervention de ces structures, on peut préciser que le médecin traitant ou un médecin hospitalier prescrit les soins à réaliser au domicile. Il en précise la nature, ainsi que la fréquence. Le SSIAD réalise ensuite une visite à domicile afin d’établir un plan de soins personnalisé, selon l’état de dépendance de la personne. En effet, les SSIAD prennent principalement en charge des personnes âgées de 60 ans et plus, ainsi que des personnes en situation de dépendance.

Les infirmiers et aides-soignants du SSIAD réalisent des visites à domicile quotidiennes, afin d’assurer les soins de nursing (toilette, prévention d’escarres…) ou injections, pansements et autres soins infirmiers. Leur intervention est supervisée par un infirmier coordinateur qui s’assure de l’efficacité de ses équipes sur le terrain.

Une coopération nécessaire

Les personnes âgées dépendantes sont suivies par différents interlocuteurs, comme d’autres professionnels paramédicaux (kinésithérapeutes, ergothérapeutes…) ou des auxiliaires de vie, des éducateurs, des assistantes sociales… Ces derniers assurent une relation d’aide qui se distingue de la prise en charge médicale, paramédicale et donc, du soin. Comment assurer une coopération efficace lorsque l’infirmier préconise un régime sans résidus en programmation d’une intervention (coloscopie) et que le repas est préparé par l’aide-ménagère envoyée par le service d’aide à domicile (SAAD) ? Ou que l’assistante sociale doit réaliser un dossier de demande d’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) tenant compte des préconisations d’aménagement du domicile établies par l’ergothérapeute ? Un plan de communication s’impose. Il s’avère même indispensable.

Des structures intermédiaires dans la région parisienne

Les professionnels du SSIAD et les acteurs médico-sociaux disposent de plusieurs outils pour travailler conjointement et efficacement.

  • Le projet d’accompagnement personnalisé : l’infirmier coordinateur du SSIAD évalue les besoins globaux de l’usager, en matière de soins. Ce plan tient compte des habitudes de vie, des caractéristiques du logement, ainsi que de la présence d’aidants ou l’intervention de professionnels autour de la personne. Ce PAP peut être transmis pour information si besoin.
  • Les plateformes territoriales d’appui ou PTA : à disposition des soignants, ces outils permettent de mettre en place et d’assurer un suivi des soins, d’organiser des concertations pluriprofessionnelles et de faciliter l’information des structures médico-sociales des territoires. Les PTA ont pour fonction de soutenir les professionnels du sanitaire et du secteur médico-social, en facilitant leurs interventions et leur collaboration.
  • Les SPASAD ou Services Polyvalents d’Aide et de Soins à Domicile : structures qui regroupent les compétences des SAAD et des SSIAD. S’appuient sur les dynamiques d’aide et de soin, afin de favoriser la collaboration entre les soignants et les professionnels du secteur médico-social.

La prise en charge des personnes âgées dépendantes est multidisciplinaire ce qui en complexifie les ramifications. Toutefois, des outils de collaboration permettent d’assurer la communication entre les soignants et les acteurs médico-sociaux. Les territoires continuent à étudier les dynamiques à conserver ou mettre en place pour améliorer les systèmes de communication existants.

4.1 (82.86%) 7 votes

Sur prescription médicale prise en charge à 100% par la Sécurité Sociale

Vidéo explicative sur le SSIAD – Service de soins infirmiers à domicile

BESOIN D’UNE AUTRE PRESTATION ?