Mise à jour 24/04/2020

La France a fait état de 369 décès supplémentaires dus au coronavirus ce samedi 25 avreil 2020, soit un bilan inférieur à celui des jours précédents. Le nombre de personnes en soins intensifs a encore diminué ce samedi pour le 17ème jour consécutif.

Alors que plus de 22 600 personnes sont mortes du COVID-19 en France depuis le début de l’épidémie, le gouvernement a déclaré que le taux de mortalité dans les hôpitaux était le plus bas depuis 30 jours avec moins de 200 décès en 24 heures.

Cependant, 171 sont morts dans des maisons de retraite et les EHPAD

Plus de 7 500 patients sont traitées dans les unités de soins intensifs des hôpitaux de France, ce qui représente 50 % de plus que la capacité totale du pays avant que l’épidémie ne se déclare. Malgré ces nouvelles encourageantes, le système hospitalier est toujours sous pression.

COVID-19 : Mesures gouvernementales du confinement valables jusqu’au 11 mai 2020

Jusqu’au 11 mai, vous ne devez pas quitter votre lieu de résidence sauf pour les raisons suivantes, et avec un certificat :

  • pour aller travailler, si le travail à distance (télétravail) n’est pas possible ;
  • pour acheter des produits de première nécessité dans les magasins locaux autorisés ;
  • pour vous rendre à un rendez-vous médical qui ne peut être reporté ou effectué à distance ; ou pour le traitement d’une affection de longue durée.
  • pour prendre soin d’une personne âgée ;
  • pour faire de l’exercice physique individuellement ou pour marcher avec les membres de votre ménage, dans un rayon d’un kilomètre de votre domicile et pendant une heure au maximum.
  • Pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative
  • S’associer à des missions d’intérêt public à la demande des autorités administratives.

Les mairies peuvent prendre des mesures supplémentaires concernant le confinement, notamment en ce qui concerne les conditions dans lesquelles vous pouvez exercer votre profession. Vous devez donc vérifier le site web de la préfecture ou de la mairie concernée pour vous assurer que vous êtes en règle.

Vous devrez remplir un nouveau certificat chaque fois que vous quitterez votre domicile. Si vous ne disposez pas d’une imprimante, vous pouvez le rédiger à la main. Les certificats doivent être remplis à l’aide d’un stylo indélébile, datés, horodatés et signés.

Une version électronique du certificat est disponible ici et peut être présentée aux autorités sur votre smartphone.

Si vous devez vous rendre sur votre lieu de travail, votre employeur devra également remplir et tamponner un certificat (permanent).

Si vous ne respectez pas ces règles, vous êtes passible d’une amende de 135 €, pouvant aller jusqu’à 200 € si vous récidivez dans les deux semaines ; pour trois infractions ou plus dans une période de 30 jours, vous pouvez être poursuivi au pénal et être condamné à une amende de 3 750 € et à une peine de prison pouvant aller jusqu’à 6 mois.

Voyages internationaux

Les frontières de l’espace européen (l’Union européenne, l’Espace Schengen et le Royaume-Uni) sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Les citoyens français et les ressortissants de l’Union européenne, de l’Espace Schengen et du Royaume-Uni sont autorisés, ainsi que leur conjoint et leurs enfants, à entrer sur le territoire national pour se rendre à leur domicile. Veuillez noter que vous aurez besoin d’un certificat pour voyager en France (voir ci-dessus).

Il n’y a pas d’interdiction de sortie du territoire français.

Enfants

Les jardins d’enfants, les écoles primaires et secondaires sont fermés jusqu’au 11 mai. Les universités sont fermées et ne rouvriront pas avant les vacances d’été. Les écoles et les universités ont mis en place un enseignement à distance.

Il n’existe pas de garderie collective, sauf pour les enfants de certains professionnels de la santé.

Mise à jour 31/03/2020

Quatre cent dix-huit personnes sont mortes à l’hôpital en France au cours des dernières 24 heures, ce qui porte à 3 024 le nombre de décès dus au virus COVID-19 en France.

C’est la plus forte augmentation du nombre de décès en un jour depuis le début de l’épidémie.

Près de 21 000 patients sont actuellement hospitalisés pour recevoir des soins pour le Covid-19 en France dont 5 107 en soins intensifs (soit une augmentation de 475 en 24 heures). Le nombre de personnes qui ont été soignées à l’hôpital et qui sont rentrées chez elles depuis est de 7 923 (soit une augmentation de 792 au cours de la dernière journée).

Un peu plus d’un tiers (34 %) des patients en soins intensifs ont moins de 60 ans.

Les chiffres ont été annoncés hier soir par le chef du service de santé français Jérôme Salomon.

L’île-de-France et le Grand Est restent les régions les plus touchées.

En cette période de forte propagation du coronavirus, l’adiam souhaite rappeler les mesures de protection permettant d’assurer la sécurité alimentaire en période d’épidémie de Coronavirus

Assurer la sécurité alimentaire des personnes âgées en période d’épidémie de Coronavirus.

Il est acquis, et c’est important, que le virus ne se transmet pas par voie digestive, mais, une personne contaminée ne doit pas cuisiner pour d’autres personnes.

Les précautions lors des courses.

laver mains

Vous respectez bien entendu les précautions de distanciation physique en faisant vos courses mais qu’en est-il à votre retour à la maison ?

Des études ont montré que le virus pouvait persister près de 3 jours sur une surface en plastique ou sur une surface en inox et, sur un emballage en carton, il peut survivre et donc risque de contaminer pendant au moins 24 heures.

Aussi en rentrant chez vous le premier geste est de vous laver les mains au savon pendant au moins 30 secondes mais aussi de laisser désinfecter alimentsreposer vos achats sans y toucher pendant 4 heures et l’idéal est bien sûr de se débarrasser des emballages pour ne garder que les produits. Si cela n’est pas possible vous pouvait désinfecter les emballages avec une lingette de gel hydroalcoolique ou d’alcool à 70°. Ensuite vous pourrez les ranger.

Mesures de protection pour les produits frais

Le cas est différent pour les produits frais : il faut laver les fruits et légumes à l’eau claire et les sécher ensuite avec un essuie-tout pour éliminer toute charge virale. Enfin lorsque cela est possible les fruits et légumes frais peuvent être au mieux consommer après avoir été pelés.

Retenez bien que la cuisson à 60° pendant environ 4 minutes est suffisante pour détruire les virus aussi, les aliments cuits dans ces conditions ne sont pas susceptibles d’être contaminants.

Enfin n’oubliez pas de nettoyer vos téléphones, les poignées de porte et les clés que vous avez pu manipuler en rentrant de vos courses avec du gel hydro hydroalcoolique ou avec de l’alcool à 70°.

Voici des précautions simples, de bon sens et qui sont validées par les experts de l’ANSES en matière d’alimentation.

Bon appétit !

Le 1er décembre 2019, est apparu en Chine le premier cas de coronavirus. Depuis cette date, le coronavirus qui frappe la planète depuis 9 semaines maintenant continue de s’étendre. À la vitesse où avance sa progression, tous les chiffres annoncés sont déjà obsolètes au moment où ils sont lus ou entendus. Pourtant, nous parlons bien de pandémie mondiale puisqu’à ce jour une trentaine de pays à travers tous les continents sont touchés. Regardons en détail sa progression, les précautions à prendre, et les risques encourus, en particulier chez nos aînés.

Coronavirus 2019, les chiffres

Les coronavirus appartiennent à une grande famille de virus pouvant aller d’un simple rhume à des maladies plus virulentes telles que le SRAS. Apparu début Décembre dans la ville de Wuhan, située dans la province de Hubei en Chine, un nouveau coronavirus a fait son apparition. Appelé 2019-nCoV il continue sa progression sans faiblir. Sur les 24 dernières heures, les autorités chinoises ont annoncé 65 nouveaux décès, ce qui monte le total de décès en Chine à près de 500, et 3.887 nouveaux cas recensés. Au niveau international, les premiers décès hors de Chine ont été annoncés et à ce jour, plus de 24.000 cas ont été recensés, la plupart en Chine. Chaque jour à travers le monde, de nouveaux cas sont identifiés. En France, à près de 9.000 kilomètres de l’épicentre de la contagion, on dénombre 6 cas avérés positifs de coronavirus. Tous sont hospitalisés en isolement et parmi eux, un homme âgé de 80 ans en provenance de Chine, actuellement hospitalisé en réanimation à Paris. À ces 6 cas déjà porteurs du virus en France, 6 autres cas suspects sont en observation et restent confinés et contrôlés deux fois par jour afin d’analyser l’évolution de leur état. Ce qui représente peu de risque pour la France.

coronavirus paris

Comment se propage le Coronavirus ?

La source animale à l’origine du coronavirus semble être validée, mais depuis le 19 Janvier 2020, les autorités sanitaires chinoises ont confirmé le caractère interhumain de la transmission.

En France, le ministère de la santé prévient que les virus sont détruits par la chaleur et qu’une viande ou un poisson mal cuit peut contenir des virus encore actifs. Il est donc important de prendre soin de bien cuire ces aliments et si, une fois cuits ils doivent être conservés, de les couvrir et de ne pas les mettre en contact avec des aliments non cuits afin d’éviter toute contamination croisée.

Pour l’heure, un contact par les airs semble être privilégié. Ainsi une personne contaminée qui tousse et envoie des postillons peut contaminer son entourage proche. Le port du masque est donc fortement recommandé face à certains symptômes.

Comment protéger nos aînés contre le coronavirus ?

Toutes les personnes ayant des contacts avec les personnes à risques et immunodéprimées doivent prendre toutes les précautions. Comme pour toutes les maladies contagieuses, les mesures de précaution connues sont de tousser dans son coude, de se laver les mains régulièrement avec de l’eau savonneuse, à ce sujet, les solutions hydro alcooliques sont également très efficaces contre les virus. Si vous toussez, portez un masque et utilisez des mouchoirs à usage unique. De plus, les aidants proches des personnes âgées doivent s’assurer qu’elles ne mangent pas de viande ou de poisson mal ou non cuit.

Les gestes préventifs sont très importants afin de minimiser les chances de contamination :

Prévention Coronavirus

Particularité et symptômes du SARS-CoV-2 chez les personnes âgées

Les personnes âgées atteintes de COVID-19, la maladie causée par le coronavirus, présentent plusieurs symptômes « atypiques », ce qui complique les efforts pour s’assurer qu’elles reçoivent un traitement approprié et en temps voulu, selon les médecins.

La COVID-19 se manifeste généralement par trois symptômes : une fièvre, une toux insistante et un essoufflement. Mais les personnes âgées, groupe d’âge le plus exposé au risque de complications graves ou de décès dû à cette maladie, peuvent ne présenter aucune de ces caractéristiques symptomatiques.

Au contraire, les personnes âgées peuvent sembler « éteintes », n’agissant pas comme elles-mêmes, dès le début de leur infection par le coronavirus. Elles peuvent dormir plus que d’habitude ou cesser de manger. Elles peuvent sembler anormalement apathiques ou confuses, perdant leur orientation par rapport à leur environnement. Certaines personnes âgées peuvent également ressentir des vertiges et des pertes d’équilibre.

« Dans de nombreux cas, les personnes âgées atteintes du SARS-CoV-2 ne présentent pas les symptômes typiques de la maladie » a déclaré un responsable d’une unité de gériatrie et gérontologie.

La raison est liée à la façon dont les corps des personnes âgées réagissent à la maladie et à l’infection.

À un âge avancé, la réponse immunitaire d’une personne est diminuée et sa capacité à réguler la température peut être altérée.  Les maladies chroniques sous-jacentes peuvent masquer ou interférer avec les signes d’infection. Certaines personnes âgées, que ce soit en raison de changements liés à l’âge ou de problèmes neurologiques antérieurs tels qu’un accident vasculaire cérébral, peuvent avoir modifié leurs réflexes de toux. D’autres, souffrant de troubles cognitifs, peuvent ne pas être capables de communiquer leurs symptômes.

Il est important de reconnaître les signes de danger : si les premiers signes du COVID-19 ne sont pas détectés, la situation des personnes âgées peut se détériorer avant qu’elles ne reçoivent les soins nécessaires. Et les personnes de son entourage, les aides à domicile pour personnes âgées et les aidants peuvent entrer et sortir de leur domicile sans mesures de protection adéquates, risquant ainsi de propager l’infection.

Un médecin gériatre a expliqué que certaines personnes âgées se présentant avec des symptômes différents se sont révélées atteintes de COVID-19 : les seniors deviennent faibles et déshydratés, perdent leur équilibre et sont plus susceptibles de chuter à leur domicile. Lorsque ces personnes sont testées nous découvrons que ce qui produit ces changements est un effet du coronavirus sur le système nerveux central a déclaré le Docteur.

Un professeur associé de médecine gériatrique d’un hôpital américain a expliqué qu’une femme de 82 ans souffrant de nausées, de vomissements et de diarrhées a été testée positive au COVID-19 aux urgences. Après avoir reçu des traitements intraveineux, de l’oxygène et des médicaments pour ses troubles intestinaux, elle est rentrée chez elle après deux jours et se porte bien.

Une autre patiente de 80 ans souffrant des symptômes similaires (nausées et vomissements, mais pas de toux, de fièvre ou d’essoufflement) est en soins intensifs après avoir été testée positive au COVID-19 et doit être mise sous respirateur.

En Suisse, un docteur gériatre au Centre hospitalier universitaire de Lausanne, a dressé une liste des symptômes typiques et atypiques chez les patients âgés atteints de COVID-19. La liste atypique des symptômes comprend :

  • des changements dans l’état habituel du patient
  • le délire,
  • les chutes,
  • la fatigue,
  • la somnolence,
  • l’hypotension,
  • la déglutition douloureuse,
  • les évanouissements,
  • la diarrhée,
  • les nausées,
  • les vomissements,
  • les douleurs abdominales
  • la perte de l’odorat et du goût.

Les données proviennent d’hôpitaux et de maisons de retraite en Suisse, en Italie et en France, a déclaré le docteur.

En première ligne, les médecins doivent s’assurer qu’ils évaluent soigneusement les symptômes d’un patient âgé.

À leur domicile, les personnes âgées isolées ne reçoivent peut-être pas autant de visites et d’aides pour la gestion des médicaments ou d’autres besoins essentiels de la part des membres de leur famille qui éloignés et confinés.

Plus que jamais à l'ADIAM : les infirmières, aides soignantes, auxiliaires de vie et aides à domicile sont présentes et mobilisées à vos côtés!

Tout le personnel de l'adiam est équipé de masques, gants et gel hydroalcoolique

Aimez vos proches,
nous nous chargeons du quotidien !