Avec l’âge, la dentition est susceptible de se détériorer, engendrant gênes, douleurs dentaires et même la perte d’une ou de plusieurs dents.

Incontournables pour remédier à la majorité des troubles de la dentition que l’on rencontre chez les seniors, les prothèses dentaires sont longtemps restées très dispendieuses, voire inaccessibles aux personnes à revenus modestes.

Aujourd’hui, la réforme « 100% Santé » de l’Assurance Maladie offre un large éventail de soins et de prothèses dentaires entièrement remboursés pour permettre à tous de retrouver une meilleure qualité de vie malgré la perte d’une ou de plusieurs dents.

Qu’est-ce qu’une prothèse dentaire ?

Une prothèse dentaire est un accessoire médical prenant la forme d’une dent ou d’un ensemble de dents, qui vient remplacer une ou plusieurs dents manquantes ou abimées.

On distingue les prothèses fixes des prothèses amovibles, chacune pouvant êtres complète (remplaçant l’entièreté de la dentition) ou partielle (remplaçant une ou plusieurs dents).

Il existe un grand nombre de prothèses dentaires différentes, dont les matières et le système d’accroche varient en fonction des besoins du patient, de l’état de sa mâchoire et dentition, mais aussi de son budget.

 

À titre d’exemple, les prothèses en alliage de métal et de céramique sont moins onéreuses que celles en céramique pure, ce qui en fait un matériau privilégié pour les soins au niveau des molaires, dents que l’on voit peu ou pas.

De même, les implants fixes, souvent plus esthétiques et plus confortables que les prothèses amovibles, sont aussi plus couteux.

 

Les prothèses fixes les plus répandues sont la couronne et le bridge. La couronne est une « coquille » qui vient couvrir une dent partiellement détériorée par un choc ou au cours d’une opération, par exemple pour ôter une carie.

Elle peut aussi être posée sur un pivot, un implant métallique fixé à la mâchoire du patient qui tient lieu de racine artificielle.

Lorsque la dent est trop abimée pour être conservée, elle peut être entièrement enlevée. Dans ce cas, il est possible d’implanter un ancrage dans la mâchoire afin de poser une couronne ultérieurement : c’est un implant.

Le bridge, à l’image d’un pont, s’appuie sur des dents saines pour couvrir une zone dépourvue de dents. Le type de bridge posé dépend donc grandement de la qualité des dents saines sur lesquelles il devra s’appuyer.

 

Enfin, la prothèse dentaire amovible n’est pas fixée à la mâchoire et peut être ôtée à tout moment. Elle permet de retrouver un sourire esthétique, mais imite moins bien une véritable dentition et peut gêner certains mouvements de la mâchoire.

Les « dentiers » ne remplacent pas forcément l’ensemble des dents comme on le pense souvent : il existe aussi des bridges amovibles, qui ne couvrent qu’une zone de la mâchoire.

bridge dentaire personne âgée

La fragilité dentaire chez les seniors

senior dent fragileDe nombreux facteurs expliquent la détérioration de la dentition chez les séniors, certains étant inévitables, mais d’autres pouvant être prévenus.

Dans l’esprit commun, les caries dentaires sont considérées comme l’apanage des enfants, mais c’est en réalité un trouble fréquent chez les personnes âgées.

La diminution de la production de salive qui survient avec l’âge vient notamment fragiliser l’équilibre buccal qui protège les dents.

Le grignotage et l’appétence pour les produits sucrés ont aussi tendance à augmenter avec l’âge en réponse à l’ennui et à l’anxiété.

Une mauvaise hydratation, certains médicaments, des carences alimentaires sont aussi des facteurs favorisant l’apparition de caries.

D’autres facteurs propres au vieillissement de l’organisme peuvent également intervenir : les pertes de mémoire risquent de faire oublier aux personnes âgées de se brosser les dents, et le manque de tonicité musculaire peut engendrer un brossage moins efficace.

L’érosion dentaire survient aussi naturellement avec l’usure des dents, et des changements hormonaux ou certaines maladies chroniques peuvent engendrer des maladies parodontales détériorant la dentition.

Enfin, les personnes âgées sont sujettes à une forme particulière de caries, les caries radiculaires, qui touchent les parties de la dent découvertes lorsque les gencives se rétractent, un phénomène qui survient naturellement avec l’âge.

Intérêt des prothèses dentaires chez les seniors

Les prothèses dentaires ont de multiples intérêts, au-delà de leur aspect esthétique qui permet aux séniors de garder une bonne estime d’eux-mêmes et, de fait, de réduire les risques de dépressions et d’isolements qui accablent souvent nos aînés.

Le remplacement des dents permet notamment de conserver la fonction de mastication, nécessaire à une bonne alimentation.

Une problématique qu’il convient de prendre au sérieux chez les personnes âgées, chez qui la dénutrition survient fréquemment et est à l’origine d’une faiblesse générale et d’une fragilité exacerbée.

Les dents jouent aussi un rôle essentiel dans l’expression orale en impactant la phonation, c’est-à-dire la capacité d’émettre des sons et, de fait, de communiquer avec ses proches.

Enfin, la perte des dents peut engendrer des gênes et des douleurs buccales plus ou moins importantes, que les prothèses dentaires viennent atténuer ou éliminer.

Le remboursement des prothèses dentaires

Les remboursements des soins dentaires effectués par l’Assurance Maladie sont toujours évalués sur un tarif de base, nommée la base de remboursement.

Désormais, le panier « 100% Santé » rembourse l’entièreté de cette base de remboursement. Il ne couvre en revanche pas la différence entre la base de remboursement et le tarif pratiqué par le dentiste, laissée à la charge des complémentaires santé.

Aussi, il convient de rappeler que seules les personnes âgées bénéficiant d’une mutuelle santé responsable, ou de la Complémentaire Santé Solidaire (anciennement CMU et ACS), pourront être soignées sans aucun reste à charge.

La réforme « 100% Santé » s’appuie sur la création de trois paniers de soins comprenant des actes dentaires variés dont les tarifs sont plafonnés et la base de remboursement revalorisée.

Le panier « 100% Santé, 0 reste à charge » comprend des soins dentaires et poses de prothèses entièrement remboursées, la base de remboursement étant prise en charge par la Sécurité Sociale et le reste à payer par la complémentaire santé.

Le panier « Reste à charge maîtrisé » comprend des soins dentaires non éligibles au remboursement à 100%, mais dont les tarifs demeurent plafonnés afin d’offrir un reste à charge modéré.

Le dernier panier libre comprend tous les actes non remboursés par l’Assurance Maladie, pouvant être en partie pris en charge par les complémentaires santé selon les formules.

Si la nouvelle réforme de l’Assurance Maladie rend sans conteste les prothèses dentaires plus accessibles, il convient de noter que tous les chirurgiens-dentistes ne sont pas tenus d’y adhérer.

Il est donc indispensable de se renseigner auprès du professionnel de santé de votre choix pour savoir s’il est conventionné et connaître ses tarifs.

Les professionnels sont toutefois dans l’obligation de vous informer sur les actes réalisables dans le cadre du panier « 100% Santé », le cas échéant et de vous soumettre un devis détaillé.

Actuellement, la plupart des bridges et couronnes en céramique, alliage de métal et zircone (pour les dents visibles) sont entièrement remboursés, et l’Assurance Maladie prévoie de garnir son panier « 100% Santé » d’environ 50 autres types de prothèses, dont celles en acrylique, en 2021.

SOURCES :

Vidéo de présentation des prothèses dentaires