1er septembre 2020

Garder confiance !

L’automne est à notre porte.

Après un printemps qui a rimé avec confinement, après les 30 000 décès dus à l’épidémie de Covid, il est temps de faire le point, et de tenter d’y voir plus clair et pourquoi pas de prendre quelques mesures utiles.

Certes le maître mot reste l’incertitude.

Il n’empêche. A la lumière de la grande poussée épidémique de mars et d’avril, il est possible d’en tirer des leçons pratiques.

Garder confiance car cette fois nous sommes prévenus.

  • Prévenus de la gravité de l’infection au coronavirus (ainsi, les modalités de dispensation de l’oxygène sont mieux maîtrisées qui permettent de plus d’éviter le passage en réanimation).
  • Prévenus des modalités de contamination avec suffisamment de masques, à porter partout ; de gel hydro alcoolique à utiliser sans modération; et en réduisant les rencontres, réunions et regroupements au strict nécessaire et dans le plus petit effectif possible. Au passage comme l’a dit M Castex, il faudra cette fois éviter que les grands parents se rendent à l’école pour accueillir leurs petits enfants.
  • Prévenus des possibilités de détection du virus grâce à l’accès sans prescription et gratuit du dépistage par la PCR (le prélèvement nasal et buccal).

Il n’y aura pas, du moins je l’espère, de confinement généralisé, grâce aux mesures énoncées, mais les personnes âgées qui sont à risque parfois vital doivent redoubler de prudence et retenir des précautions supplémentaires car traitement efficace et vaccin se font attendre et ne seront pas au rendez-vous de cette rentrée.

Donc,

Encore et toujours, limiter les contacts extérieurs à ce qui est indispensable (approvisionnement, marche quotidienne, consultations chez le médecin, rencontres avec les très proches) et pour le reste s’en remettre aux moyens d’échange comme Skype, Zoom… qui permettent de rester en contact avec ceux qui nous sont chers.

Se vacciner, tous, sans restriction, dès le mois d’octobre contre la grippe afin d’éviter que nous ne soyons confrontés à deux épidémies :  covid et grippe. Situations compliquées et à risque vital.

Se vacciner, avec l’avis du médecin traitant, contre le pneumocoque, cette bactérie responsable de pneumonies très graves qui peut venir compliquer une infection par le Corona virus et aggraver encore plus sérieusement l’état du patient.

Voici, c’est en gardant ses distances et en suivant ces préconisations, simples, que l’alerte qui nous est annoncée sera, peut-être, d’une moindre gravité. Le pire n’est jamais sûr, soyons en les garants !

Dr Jacques Lambrozo

Président de l’ADIAM