Call Button
Vivre chez soi avec un proche atteint de la maladie de Parkinson
5 (100%) 4 votes

Maladie de Parkinson chez les personnes âgées

Tristement célèbre, la maladie de Parkinson touchait environ 160 000 personnes en France en 2015. La même année, ce ne sont pas moins de 25 000 nouveaux cas qui ont été enregistrés. La maladie, qui apparaît plus aisément au fur et à mesure du vieillissement, touche une fois et demi plus l’homme que la femme. D’ici 2030, le nombre de malades devrait augmenter de 56 % d’après le site Santepubliquefrance.fr.

Il s’agit d’une affliction qui peut toucher chacun d’entre nous ou de nos proches. Nous allons dans cet article tenter d’en apprendre plus sur la maladie, découvrir des conseils pour faciliter la vie quotidienne des malades, ainsi que les aides possibles.

Qu’est-ce que la maladie de Parkinson ?

La maladie de Parkinson doit son nom à James Parkinson, qui l’a décrite en 1817. C’est ce que l’on appelle une maladie neurologique chronique dégénérative, qui atteint le système nerveux central de la personne. Il s’agit de la deuxième affliction de ce type-là plus répandue, derrière la maladie d’Alzheimer. Les causes profondes de son apparition ne sont malheureusement pas connues.

Factuellement, la maladie consiste en une destruction progressive d’une certaine catégorie de neurones, situés dans ce qu’on appelle la « substance noire », au centre du cerveau. Les cellules détruites au sein de cette zone produisent normalement de la dopamine. Le développement de la maladie entraîne une diminution de cette dopamine, un neurotransmetteur qui joue un rôle important dans le contrôle du mouvement (et également dans la sensation de plaisir). C’est cette baisse de la dopamine qui provoque les symptômes de la maladie.

Les symptômes les plus connus sont les tremblements, même en situation de repos, mais aussi la rigidité et la lenteur des mouvements.

3 conseils pour mieux vivre la maladie de Parkinson

Quelques conseils peuvent vous faciliter la vie ou celles de vos proches atteints de la maladie de Parkinson.

Sécuriser le logement de la personne atteinte de la maladie de Parkinson

La maladie multipliant les probabilités de chutes, équipez autant que possible votre habitat pour les anticiper et diminuer les risques. Améliorez l’accessibilité à la salle de bain, la cuisine, les toilettes et toutes les pièces les plus communément utilisées. Laissez les zones de passage les plus dégagées possible, et évitez de laisser traîner quoi que ce soit. Utilisez des ustensiles en plastique, comme les couverts par exemple, pour limiter les dégâts en cas de lâchés.

Faire un bilan santé régulièrement

Soyez conscient que la maladie peut affecter la capacité à conduire. Il est recommandé de faire des bilans de santé réguliers pour s’assurer que le malade est toujours apte, et pas dangereux pour lui-même ou les autres. Vérifiez bien que les médicaments prescrits soient compatibles avec la conduite automobile.

Faire du sport et être entouré

Il est vivement recommandé de faire du sport, notamment la marche, qui a de véritables vertus thérapeutiques en la matière, et contribue à limiter l’impact de la maladie.

Tout ce qui peut contribuer à réduire le stress aura aussi un impact très positif. La participation à des groupes de soutien, à des associations, la pratique du yoga ou toute activité réduisant le stress est vivement conseillée. Il n’existe pas de traitement pour soigner la maladie de Parkinson, alors il faut essayer de relativiser et d’accepter la maladie, cela vous facilitera la vie et maintiendra votre moral.

La prise en charge et les aides pour un malade de parkinson à Paris

Sachez que vous ne serez pas seul dans cette épreuve. La reconnaissance de la maladie donne droit à un soutien psychologique, une aide à domicile ainsi qu’une auxiliaire de vie, ce qui vous permettra ainsi qu’à votre proche d’être soulagé dans les tâches quotidiennes et d’éviter la solitude. Vous pouvez faire appel à notre service d’aide à domicile pour un accompagnement personnalisé sur Paris et ses environs.

Être touché par la maladie de Parkinson ouvre droit à plusieurs aides financières notamment :

  • La pension d’invalidité du régime général de sécurité sociale, pour tout salarié du secteur privé ;
  • L’allocation personnelle d’autonomie (APA) ;
  • L’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  • L’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), pour les personnes invalides disposant de petits revenus ;
  • Les avantages fiscaux dans le cas où le statut d’handicapé à 80 % et plus est reconnu.
  • L’aide à l’aménagement du logement
  • La possibilité de départ à la retraite anticipée sans pénalités

Ces aides peuvent ou non être conditionnées et se cumuler, renseignez-vous pour connaître l’étendue de vos droits.

En conclusion, bien que la maladie de Parkinson soit par définition injuste, beaucoup d’aides existent pour soulager la vie des malades et de leurs proches. Le mieux que vous puissiez faire, si vous êtes impacté, est d’essayer d’accepter la maladie. Comprenez-en les effets et les symptômes pour mieux la combattre, et faire garder le moral ainsi que la meilleure forme physique possible à votre proche.

Contactez nos équipes pour obtenir une aide personnalisée pour votre proche.