Entre 20 et 70 ans, l’organisme perd jusqu’à 40% de sa masse musculaire. Chez l’homme cette fonte est relativement constante alors que chez la femme, la ménopause accélère le processus.

Aucun organisme ne peut survivre sans un apport quotidien de protéines, et lorsque les apports alimentaires en protéines ne sont pas suffisants, l’organisme pioche dans ses propres réserves, les muscles. Il est faux de penser qu’une personne sédentaire n’a pas de besoin en protéines, car les protéines assurent le maintien des fonctions vitales, et dans la mesure où les personnes âgées ont une masse musculaire diminuée, en volume et en force, nous allons voir pourquoi les apports en protéines alimentaires sont si importants chez les seniors.

Protides, protéines et acides aminés

Pour faire simple, le terme protides désigne l’ensemble des acides aminés et leurs différentes combinaisons existantes telles que les dipeptides, les tripeptides, ou les polypeptides. Les protéines (formées d’une ou plusieurs chaines de polypeptides) font partie de la famille des protides.

Pour pouvoir fonctionner, l’organisme a un besoin permanent de protéines. Les protéines sont donc indispensables au bon fonctionnement de tout être vivant. Elles sont composées de l’association de 50 acides aminés tous indispensables. Parmi ces 50 acides aminés, 8 ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme et seul l’alimentation peut les apporter. C’est la raison pour laquelle l’apport quotidien de protéines alimentaires est tellement important.

Grâce à une alimentation riche en protéines, l’organisme sera en mesure de synthétiser les protéines nécessaires à son bon fonctionnement. Une part plus minoritaire de cet apport alimentaire en protéines servira à apporter de l’énergie à l’organisme, tout autant nécessaire et indispensable.

Fonctions et missions des protéines

Comme nous l’avons vu, les protéines sont indispensables au fonctionnement de l’organisme. Chaque cellule de notre corps a un besoin d’énergie pour assurer sa fonction et pour se reproduire. Une partie de cette énergie a pour origine les protéines. En outre, les protéines jouent un rôle prédominant dans le renouvellement de la peau, la protection des muscles, la santé des cheveux, des ongles et des os.

Mais ce n’est pas tout, car cet apport alimentaire riche en protéines va également aider l’organisme à combattre les attaques bactériennes et virales. Grâce aux protéines, le corps maintient ses défenses immunitaires, et repousse la maladie, la fatigue et la perte d’autonomie de nos aînés.

Où trouve-t-on les protéines alimentaires ?

Les protéines alimentaires sont soit d’origines animales, soit d’origines végétales. Les protéines animales se retrouvent dans les produits laitiers, les œufs, le poisson, les fruits de mer et bien entendu dans la viande. Les protéines végétales  se retrouvent dans les légumes secs, tels que les haricots, les pois chiches, les lentilles…, le tofu, les fruits secs et les céréales complètes.

L’ANSES (l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), estime qu’à partir de 65 ans, l’apport quotidien en protéines doit être de 1,2g par kilo de poids corporel. Ainsi, une personne de 70kg devrait consommer 400g de viande (correspondant aux 84g de protéines nécessaires) tous les jours. Pour cette raison, l’absorption de protéines d’origine animale (plus riche en protéines) doit être favorisée pour les personnes âgées, et il est important de varier et de combiner ces apports quotidiens. Pour vous donner un autre exemple, un œuf apporte entre 8 et 10g de protéines à l’organisme, ce qui en fait l’aliment le plus riche en protéines. À titre de comparaison, le même apport en protéines alimentaires correspondrait à 50g de viande ou de poisson, à 90g de fromage blanc ou encore ¼ de litre de lait. Pour ces raisons de quantités nécessaires au quotidien, et de leur assimilation par un organisme parfois fragilisé et dont le métabolisme tourne au ralenti, il convient de répartir le besoin quotidien de protéines sur les 3 repas de la journée.

Les risques d’une carence en protéines

Une des conséquences inévitables du vieillissement est la perte importante de la masse musculaire. Dans la mesure où l’organisme à un besoin constant et régulier de protéines, cette perte de masse musculaire doit être compensée par une alimentation riche en protéines. Certains signes doivent alerter les aidants ainsi que les personnes âgées comme étant les conséquences d’une carence en protéines. Ainsi, la fatigue physique, la chute de cheveux, des ongles cassants, une baisse de la vue, et des défenses immunitaires affaiblies sont les signes de carences en protéines.

De même, les chutes à répétition liées à une baisse de la masse musculaire ainsi que l’ostéoporose, doivent alerter sur une potentielle carence en protéines. Un apport protéiné quotidien et adapté, apporte en outre les acides aminés nécessaires au maintien des différentes fonctions vitales de l’organisme.

Chez l’adiam, nous savons qu’une bonne alimentation, adaptée, saine et équilibrée est à l’origine d’une bonne santé. Grâce aux recommandations de nos nutritionnistes, nos aides à domicile comprennent l’enjeu des repas qui, chez nos aînés, doivent être plus riches en protéines. Ils comprennent l’importance d’une alimentation variée en protéines végétales et animales, et savent que ces apports quotidiens, associés à une activité physique adaptée et une hydratation équilibrée permettent de repousser la perte d’autonomie, les risques infectieux, les chutes et la fatigue de nos seniors.

Sur le même sujet :  Ecoutez l’émission radio du Docteur Le Docteur Jacques Lambrozo, et Shana Sitbon diététicienne-nutritionniste présentent l’importance d’une nutrition saine et équilibrée chez les personnes âgées.

Aide à domicile à Paris - Alimentation des personnes âgées

par Jacques Lambrozo, Shana Sitbon | Emission Radio du 6 novembre 2018